Posted in Accueil Banques

VIDEO | Nouvelle coopérative bancaire en Belgique

VIDEO | Nouvelle coopérative bancaire en Belgique Posted on 26 janvier 2020
Print Friendly, PDF & Email

« NewB: modèle bancaire alternatif ou miroir aux alouettes? » C’est le titre de la conférence-débat organisée par Attac Bruxelles à laquelle je participais mercredi 22 janvier. NewB est une coopérative en attente de licence bancaire. La coopérative a lancé une campagne de levée de fonds à l’automne 2019 qui a rencontré un franc succès, et a ainsi réussi à lever les 35 millions d’euros exigés pour l’obtention de l’agrément bancaire par la Banque centrale européenne (l’agrément est attendu pour le mois de février).

Le succès rencontré, et les relais très larges dont la future banque a bénéficié parmi la population de Belgique ont provoqué enthousiasme et critiques. Ce sont les raisons de cet enthousiasme et de ces critiques dont nous débattions lors de la conférence, dont je poste la vidéo ici.

Et voici ce qui pour moi reste le plus important dans l’histoire :

  • La coopérative NewB est imparfaite, notamment dans sa gouvernance (3 collèges, qui ne garantissent donc pas le principe d’une personne – une voix). La future banque NewB ne changera pas le système bancaire et ne nous sauvera pas des catastrophes du monde financier et capitaliste – a priori, peu de gens voire personne ne se fait d’illusion là-dessus.
  • Pour autant, si même une nouvelle banque comme NewB ne peut voir le jour, on étouffe ! Nous resterions écrasé.e.s sous la chape de plomb du « il n’y a pas d’alternative », le fameux TINA que cherchent à nous imposer les pouvoirs en place, et c’est insupportable.
  • L’existence même de NewB est le résultat de compromis : elle se créé dans un univers capitaliste, hyper-concurrentiel, dominé par des multinationales financières/bancaires quotées en bourse quasi incontournables, et surtout, NewB n’a pas d’autre choix que de se brancher au système bancaire existant et se trouver des partenaires : elle ne peut être une île. Ce que démontrent les critiques exprimées à l’encontre de NewB (notamment : des alliances peu convaincantes – cf celle avec le groupe d’assurance Monceau, principal investisseur de la coopérative – des systèmes de paiement qui dépendront des grands groupes financiers privés – notamment les retraits, qui seront facturés 75c, prix imposé par le consortium des banques détenant les distributeurs de billets, …), c’est qu’un système bancaire public / socialisé est absolument incontournable.
  • Les banques remplissent des fonctions essentielles, notamment le bon fonctionnement des systèmes de paiement (retraits, cartes, virement…) : c’est une fonction d’intérêt publique. Les questions qui se posent à NewB, les doutes exprimé.e.s par les coopérateur.trice.s quant à la possibilité de répondre à sa promesse éthique sont légitimes mais quasi indépassables en l’état actuel des choses. NewB devrait pouvoir compter sur une banque publique sur laquelle s’adosser, des systèmes de paiement publics auxquels se brancher, des sociétés d’assurances socialisées avec lesquelles créer des partenariats. Aujourd’hui, NewB n’a pas d’autre choix, en Belgique, que des grands groupes privés – ou se comportant comme tels.
  • L’engouement suscité par la création de NewB a ouvert un espace critique au sujet des banques et réveillé des envies d’agir à cet endroit, et on ne peut que s’en réjouir. Mais être sincère avec ces envies de changement dans le secteur bancaire suppose de ne pas se limiter à créer de nouveaux acteurs qui seraient plus vertueux : cela suppose de s’attaquer au reste, c’est à dire à l’existant – et il est gros, alors oui parfois ça fait peur et ça décourage, mais ça en vaut tellement la peine ! Pour la Belgique, ça commence par une reprise en main de la banque Belfius. Au-delà de la seule Belgique, cela signifie anticiper une prochaine crise financière et les possibilités qu’elle ouvre. Et cela signifie aussi réduire notre dépendance aux banques et à la finance en se battant pour reconstruire / redonner toute sa place à la sécurité sociale – incluant les retraites par répartition, au logement social, etc.